Wellbeing

Développement personnel : toi, en mieux !

by Mean Green Sarah / 2 mois ago
Développement personnel

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet un peu différent de mes articles précédents mais qui me tient particulièrement à coeur. Comme j’en parlais dans ce post, j’ai commencé à m’intéresser il y a quelques temps à l’univers du développement personnel. Ok, je sais que quand j’emploie cette expression, on dirait vraiment un concept à mi-chemin entre la secte et l’asile. Ça a un côté un peu mystique pour notre société de vouloir se développer soi-même, c’est vrai. Pourquoi ne pas juste se laisser être, tel que l’on est ? Justement pour ma part, parce que je ne sais pas toujours très bien qui je suis !

Contrairement à certains candidats de télé-réalité des années 2000 qui avaient l’air de se connaître par coeur, des gens vrais et entiers (ah bon, comme le lait ?!), je pense qu’on a tous une partie de nous qui peut être un mystère à nos propres yeux. Ou tout simplement, sur laquelle on peut avoir envie de travailler, d’évoluer. C’est un peu cela pour moi le développement personnel : tendre à être une version encore meilleure de nous-même.

Pour ma part, j’ai commencé à m’y intéresser il y a environ un an 1/2 parce que professionnellement, c’était le chaos dans ma tête. Bien que je sois très reconnaissante pour toutes les opportunités professionnelles que j’ai eu, cela fait bien longtemps que je n’étais plus épanouie, ni en phase avec ce que je faisais. Il y avait clairement un manque de pertinence avec mes intérêts personnels et je commençais aussi à avoir beaucoup de mal avec le fait de ne pas réussir à me sentir réellement utile. Et par utile, j’entends apporter quelque chose à quelqu’un. Autre qu’un paquet de trombones. Apporter de la valeur. Sauf qu’une fois que tu as réalisé que tu avais envie d’autre chose, la question est maintenant de savoir quoi.

Voilà, la question est posée. Qu’est-ce que je veux faire de ma vie ? Vous avez 4h. 

Juste pour vous situer, on est à peu près 1 an 1/2 plus tard aujourd’hui. Et spoiler alert, j’ai toujours pas la réponse exacte à cette question. Mais c’est à ce moment-là que j’ai commencé à explorer un peu cet univers du développement personnel. Ça a commencé par des livres, puis des vidéos YouTube (depuis devenu un de mes réseaux préféré !) et des Podcasts (vous aviez déjà vu cette app’ sur votre iPhone, vous ??).

Avec le (tout) petit recul que j’ai sur ce sujet, j’ai quand même réalisé plusieurs choses. Que ce soit dans le très à la mode Miracle Morning, dans You are a Badass (<3) ou encore dans les livres du gourou du dév Tony Robbins, ce sont les mêmes principes qui reviennent à chaque fois. Juste expliqué différemment. Ce qui peut changer beaucoup de choses parce qu’une même idée ne résonne pas forcément de la même façon pour tout le monde.

Mais dans ce cas, quel est l’intérêt de lire ou d’écouter 50 livres différents sur le sujet si c’est toujours la même chose dite différemment ? D’une part, parce que le focus peut être différent. Que ce soit les relations sociales, amoureuses, le travail, l’argent, la famille ou le couple, il y en a pour tous les besoins. Jusque là, mon focus a été sur mes envies par rapport à moi-même et au travail mais demain, j’aurais peut-être besoin d’un coup de pouce dans un autre domaine. D’autre part, parce qu’on a jamais fini d’apprendre. Un exemple qui revient souvent est celui du sport. Tu conviendras aisément qu’une seule séance de sport ne fera pas de toi un athlète. De la même façon, un seul livre ne fera pas de toi un être développé à sa pleine capacité. C’est quelque chose qui, si on y est réceptif, doit faire partie de notre quotidien à mon sens.

L’idée principale derrière tout cela est toujours la même : nous pouvons être bien plus que ce que nous sommes aujourd’hui. Nous avons tous un potentiel incroyable qui sommeille en nous et qui reste largement inexploité. Nous avons tous la capacité de réaliser nos rêves si on s’en donne les moyens. Tout nous est accessible. Attention quand même les bisounours, il n’est dit nulle part que ce sera facile hein ! Travailler sur soi-même est rarement chose aisée.

En très simplifié, l’idée est la suivante : pour arriver à utiliser notre plein potentiel, quel que soit le domaine, il faut savoir ce que l’on veut changer, faire évoluer. Et vraiment savoir vers quoi on veut aller, ce qu’on veut accomplir. Vient ensuite le génial moment où tu dois te rendre compte de tes croyances limitantes, les « limiting beliefs ». On ne parle bien sûr aucunement de religion ici mais des idées que tu as sur toi-même qui t’empêchent d’atteindre ton but. T’inquiète, les miennes arrivent juste en dessous, et c’est que du fun, tu vas voir ! C’est une fois que tu as établit cela que les techniques de développement personnel viennent t’aider. En gros, cela permet de te poser les bonnes questions, cela t’aide à aller au-delà de tes propres limitations et à prendre les petites décisions et actions qui te rapprochent de ce que tu désires.

Pour ma part, le chemin est long et plein de remises en question. Une partie de moi s’est persuadée qu’il fallait que je sache exactement ce que je voulais faire de ma vie avant de me lancer. Parce que passé 30 ans, on a plus le droit à l’erreur. On a plus le droit de changer d’avis. Parce qu’on est adulte et qu’on a des responsabilités. Et qui suis-je pour changer complètement de domaine ? Welcome back, syndrome de l’imposteur !! Mais (tout) petit à petit, grâce au développement personnel, j’apprends à calmer ces angoisses et à aller au-delà. Parce qu’il y en a marre de regarder les autres réaliser mes rêves pendant que moi, je réfléchis !

Donc j’en suis là aujourd’hui. Je sais que je veux travailler dans le domaine (bien vaste) du bien-être. Mais ça encore, ça n’a pas été facile à « admettre ». Oui parce que tu vois, pour une raison que j’ignore, je me suis aussi mis en tête que la nutrition, le sport ou le développement de soi n’étaient pas des sujets sérieux. Que c’était assez futile même. Que les gens qui réussissaient, c’était les gens qui faisaient des métiers sérieux, dans un bureau. Des banquiers, des avocats, des business(wo)men. Ou même des gens qui bossent dans l’humanitaire ou le social. Mais pas des gens qui bossent dans l’univers du bien-être.

Je sais que c’est idiot. C’est sans doute une déformation mentale de ma part d’un système éducatif qui sur-estime les filières « générales » et de la course à la performance que mène notre société.

Mais finalement, peut-être que ce que je veux faire n’est pas moins noble ou méritant pour autant. D’autant que, quoi que ce soit, je voudrais quand même être la meilleure possible ! Ce que je veux, c’est faire que mon travail au quotidien apporte aux autres de la motivation, du bonheur, un mieux-être général, physique et mental. Je ne sais pas encore vraiment quelle forme cela prendra mais je sais que chaque petite étape que je prendrais dans cette direction me rapprochera de cela. Et la prochaine (grosse) étape arrive en janvier : je pars un mois en Inde me former au yoga ! Je suis complètement terrifiée à l’idée de faire quelque chose d’aussi nouveau sans savoir exactement où ça va me mener et ce que j’en ferais par la suite. Mais je suis aussi tellement excitée par ce projet ! Excitée comme je ne l’ai pas été depuis des années (vie personnelle mise à part, bien sûr). Et très fière d’enfin me lancer sans me trouver mille excuses pour ne pas le faire.

Dans un article à venir très bientôt, je vous parlerais des piliers (à mon sens et selon mes connaissances actuelles) du développement personnel. Des méthodes à mettre en place pour aider à aller au-delà de nos « limiting beliefs ».

J’espère que cet article t’aura plu et ne pas t’avoir trop perdu en cours de route. Et je serais plus que ravie de savoir ce que tu penses du sujet ! En attendant,

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

You Might Also Like

2 comments on “Développement personnel : toi, en mieux !

  1. très intéressant ton article. Je me suis posée les mêmes questions que toi il n’y a pas si longtemps! je sais que tu es déjà passée par pas mal de lectures mais je te conseille le yoga qui nourrit de Tara Stiles. Simple à lire et à relire!
    En tout cas tu as un super projet!

    • Je suis preneuse de toutes suggestions, je vais regarder ça, merci ! Et merci pour tes gentils mots et ton soutien, il est très important pour moi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*
*